Cet été là...

En embrassant ce gars

Dans un champ de colza

Je comprends  brusquement

Sans trop savoir comment

Que le mec que j’attends

Ce n’est pas celui-là...

Combien de temps

depuis cet été là ?

Je suis encore jeune fille

Tout en os, tout en quilles

Ce garçon veut de moi

Mon corps est bouleversé

Par ses mains de berger

Et mes yeux se décillent

 

Je veux que ce soit toi

Pour ma première fois

L’affaire était urgente

Nous étions séparés

Pour des vacances différentes

Sur les hauts plateaux ardéchois

Loin de notre quartier

Je m’agace de toi

Ce joli paysan

Aux beaux yeux de fougère

Qui me suit de  ses doigts

Sous le soleil brûlant

A l’endroit à l’envers

Perd son temps avec moi

 

Pour la première fois

De ma vie je t’écris

Sur la carte postale

Ma prose était banale

Ce n’était pas un long récit

ni poème, ni fleurs du mal

 

Je n’avais pas quinze ans

Je pensais que l’absence

Nous donnerait perdants

Qu’il nous fallait forcer la  chance

Et devenir amants

Au sortir de l’enfance

 

Mon cœur est maladroit

Je n'ai pas su te plaire

Ni te donner envie

Tant pis pour moi

J’ai balancé mon dictionnaire
Je ne t’ai plus jamais écrit

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean