Groupie saxy

Tapie dans l’ombre

du café musical

je mate le saxo

sa peau si sombre  

ses yeux clos

ses doigts qui dansent 

sur les clapets dorés

et ses lèvres serrées

sur le bec de métal

ses joues gonflées

son buste qui se penche

vers le monde réel

et les genoux ployés

pour garder l’équilibre

retenir le ténor

juste à l’angle du corps

les épaules qui vibrent

en prenant le solo

il balance des hanches

sur la pointe des pieds

et ses deux bras s’élancent

pour aider l’instrument

à livrer son duel

avec le firmament

2019

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean