Chemin de glace

Quand ta [ma] main lâchera ma [ta] main

au bout de ce trop long chemin

 

Nos pas bien ajustés, prudents

perdront leurs habitudes

tes demi-silences, mes mots

ne feront plus écho

aux mêmes inquiétudes

nos yeux cernés du bleu

des tristes certitudes

tenterons de franchir

cette étrange distance 

ce passage étroit, resserré

où nous avons perdu conscience

abandonné nos souvenirs

Nous resterons vacants 

libres de tout émoi

perdus, inconsistants

qu’avons nous fait de toi, de moi

qu’avons-nous oublié ?

Il n’y a pas si longtemps 

nous marchions côte à côte

nous avions en vue l’horizon

il semblait lumineux, si proche

quand nous avons passé

l’orée du bois après le gué

d’un coup tout a changé

 

Depuis nous trébuchons 

l’ombre nous fait escorte

 

Perfide, enveloppante

elle nous fait reproche

veut-elle que l’on se repente

mais de quoi ? mais pourquoi ?

d’avoir aimé si mal, si peu

d’avoir dans des jeux dangereux

épuisé nos baisers ou nos éclats de rire

tenté de ralentir la course du soleil

essayé de refaire notre route à l’envers

marcher sur nos traces, l’hiver

dans la neige mousseuse, ou l’été

sur le sable doux et doré

La nuit pour trouver le sommeil

caresser ton épaule, ta bouche

croiser tes doigts sur l’oreiller

et plus tard, juste après l'éveil

t’écouter chanter sous la douche

t’observer rêver, te voir rire

chasser tes cauchemars

oublier ce qui nous sépare

te faire sourire, t’aimer mieux

chaque matin et chaque soir

reprendre vie, reprendre espoir

reprendre doucement ta main 

reprendre pied sur le chemin

 

Je t’attends, je suis là pour ça 

mais tu dis je n’ai pas le droit

d’être ici, d’être à cet endroit

il faut revenir sur nos pas.

2019

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean