Raison ou déraisons

Je devrai revenir te demander raison

de mes faux souvenirs et de ta trahison

René Gruau

C’est trop facile 

Ces baisers qu’on envoie

À des filles fragiles 

Des filles comme moi

Sans larmes, sans faux-cils

 

Il en fallait si peu

Pour te faire mentir

Si peu pour me séduire

Pour me prendre à ton jeu

Pour me faire sourire

Pour te croire amoureux

 

Tu m’as laissée partir 

Loin de toi, loin de tout

Tu as laissé s’enfuir

Mes baisers, ma tendresse

Tous mes mots qui n’avouent

Que désir et faiblesse

Tu m’as abandonnée

Sans me dire bonsoir

Sans finir la semaine

Sur un bel au revoir

Sans l’une des rengaines 

Dont tu as le secret

J’aurais voulu nous savoir quittes De la romance montilienne

De cette histoire trop ancienne

De ce que tu hésites

à me faire, à défaire ?

 J’aurais dû me défendre

Laisser passer les mots 

Détourner le regard

Croiser les mains dans le dos

Te perdre par hasard

M’en aller sans attendre

2018

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean