Septième ciel

Traînée de poudre sur fond bleu

au dessus des draps vers le ciel

le jour nous fait fermer les yeux

pincée de sel, montée de fièvre

sillon de larme, goût de miel

trace de fard au bord des lèvres

La nuit s’étend entre nous deux

quand tu veux que je t’appartienne

reflet de douceur, de soleil

ma main déjà cherche la tienne

je m’accroche à toi, je m’éveille

éclats de rire, tendres jeux

Le jour s’étire comme un rêve

une caresse sur ma joue

un baiser au pli de ta bouche

un sourire au creux de ton cou

soupir de nuit, lueur farouche

souffle léger qui me soulève

Avant que le soir nous surprenne 

je glisserai dans le sommeil

dans une obscurité païenne

frisson de soie, chuchotements

voilà que ta main me reprend

dans un vertige sans pareil

Mon grand amour, mon amoureux

je sombrerai si tu me couches

les bras en croix sur cet autel

dans notre île sur fond de ciel

je pleurerai si tu me touches

traînée d’écume sur tes yeux

2019

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean