Ecrire pour passer le temps

Quand le travail fini

la maison refermée

et les chats endormis

le temps s’étire devant moi

Incrédule, inutile, vacant

mon coeur perd la raison

il trahit mes pensées

avoue mon désarroi

vite, j’écris ton nom

mon amour, mon amant

j’écris pour sentir le temps s’arrêter

sur tes paupières, sur ta peau

fermant les yeux pour voir ta main

retrouver son grain, son satin

pour te faire revivre debout à mes cotés

pour dessiner un jour nouveau

pour que la brise entrouvre les rideaux

que tes pas résonnent sur le seuil

que la porte s’ouvre sous ta poussée

et que ta voix, ma joie, lève mon deuil

 

j’écris pour retrouver le temps

où tout était si simple et doux

comme ton souffle dans mon cou

tes lèvres chaudes sur ma joue

ta main couvrant la mienne

au creux des draps froissés

Nos corps unis dans le sommeil

avant de rouvrir les persiennes

pour lever les yeux vers le même soleil

le jour nouveau et ses humbles présents

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean