Entre ton pays et le mien

il y a des étangs, des tourbières

un pont de bois sur la rivière

et sur le lac des certitudes

une île remplie d’illusions

Entre ton pays et le mien

il y a une terre particulière

un endroit qui n’a pas de nom

un continent d’incertitude

sans séparation, sans barrière

 

Entre ton pays et le mien

quand nous franchissons la frontière

qui sépare peine et pardon

il y a une vallée, un lagon 

tout éclaboussé de lumière

Entre ton pays et le mien

sur les chemins de solitude

il y a un passage oublié

que j’emprunte par habitude

et dont je garde le secret

 

Entre ton pays et le mien

il y a un rayon de la lune

qui me guide le soir venu

me fait traverser la lagune

entre l’espoir et l’inconnu

 

Entre ton pays et le mien

il y a un jardin suspendu

qui reste clair à l’horizon

au-delà des malentendus

des peurs, des trahisons

Entre ton pays et le mien

il y a des creux, des interludes

un paysage bucolique 

des chansons douces, des préludes 

une symphonie romantique 

 

Il y a ce souvenir changeant 

qui traverse – traverse – le temps 

qui se perd au long du chemin

entre ton pays et le mien

Entre ton pays et le mien

2019

John Register

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean