Monsieur Crooner

Craquer pour un crooner

croyez-moi c’est l’enfer

c’est fou quand on y pense

mais il me met en transe

Les filles 

vous allez me maudire

car j’ai commis le pire

j’ai quitté mon mari

qui m’aimait tellement

qui me donnait son temps

son coeur, tout son argent 

pour un mec trop sexy

un crétin bien bâti

qui chantait le dimanche

dans les radio-crochets

qui montait sur les planches

j’ai pas pu résister  

à ses déhanchements

ses épaules carrées 

et son torse bronzé 

sous la chemise ouverte

son twist sur le parquet

ses genoux qui se plient 

suivant le mouvement

de ses glissades expertes

dans ce jean trop étroit

qui le moule aux endroits

où il ne faudrait pas

que voulez-vous, il m’a séduite

et maintenant j’en suis réduite

à attendre dans sa caravane

pendant qu’il se pavane

au milieu de ses fans

Les filles

quand elles le voient

dans son costard en soie

vous ne le croirez pas

elles viennent toutes à la fois

à dix ou bien à douze

c'est une vraie partouze 

et moi je suis jalouse

j’ai peur des tentations

qu’il offre ses chansons 

même si elles sont bidon

à une blonde ou une rousse

une plus mince une plus douce

d'ailleurs je n'en dors plus 

je crois que je vais faire

la peau à ces morues

et à lui pour bien faire

je suis comme une serpillère

c’est pas bien, c’est pas beau

c’est triste pour mon karma

je dois pas l’aimer comme ça

mais si je l’ai dans la peau

c'est parce qu’il est si beau

ses yeux brillants

ses lèvres pleines

son sourire éclatant

ses rires ses rengaines

mon dieu qu’il est tentant

c’est mon prince chantant

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean