Rotten spring

Quand le soir tombera

ce sera le moment

d’oublier le printemps

l’heure bleue reviendra

m'envelopper de toi

avant la nuit profonde

avant cette seconde

de colère, de désarroi

qui plus tard me prendra

au ventre ou à la gorge 

quand le soir tombera

quand l’orage qui gronde

déversera ses larmes

ses éclairs, son vacarme

parce que je m’interroge 

sur ce qui adviendra

Quand le soir tombera 

il faudra y venir

mon amour, mon amant

il faudra en finir

ce sera le moment

d’oublier le printemps 

qui s’en prend à nos âmes

dans un retour de flamme

qui ne peut que réduire

en poussière et en cendre

nos pourtant, nos pourquoi 

quand le soir tombera 

sur tes peurs, mes émois

il nous faudra encore apprendre

ces mots que nous ne disons pas

les mots d’amour, ceux d’autrefois

 

sois à moi sois à moi sois à moi

Quand le soir tombera 

quand il faudra mentir

parce que la vie est brève

parce qu’il faut en mourir

ce sera le moment

d’oublier le printemps

quand l’urgence de vivre

qui enfin nous enivre 

ne pourra plus attendre

dans le château des rêves

ni l’été, ni l’hiver à venir

il faudra nous reprendre 

quand le soir tombera

sur ta voix, sur ma bouche

à longs traits, par petites touches

 

ce sera le moment

d’oublier le printemps

2019

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean