Leçon de choses

J’ai voyagé quelquefois et j’aimais

découvrir le monde en dilettante

promeneuse volage, inconstante

j’avais l’envie furtive de changer

 

Marchant dans des rues inconnues

j’apprenais des sons différents

des saveurs, des odeurs nouvelles

des récits en langue étrangère

Je m’avisais d’étranges rituels

je m’initiais à de curieux mystères

je guettais l’improbable, je souhaitais l’imprévu

dans mon agitation fantasque et lunatique

j’avais un désir d’ailleurs, capricieux et fervent

 

Mais je ne franchissais que de vieilles frontières

et je ne découvrais que d’anciennes idées

je ne voyais dans ces pays énigmatiques

que des maisons de bois, de pisé ou de pierre

des chambres où j’aurais aimé habiter

Les voyages nous forment à la déconvenue

ils agitent nos sens de vibrantes promesses 

leurs similitudes nous prennent au dépourvu 

leurs dissemblances nous bouleversent

 

Ils font de nous – quelle leçon – des étrangers.

2019
  • w-facebook
  • Twitter Clean

© 2018 by catherine etchepare