Les Madames

Madame Tussaud

J’ai resserré les bandelettes

Pour que ton sang se fige

Puis reposé ta tête

Avec douceur sur le satin

Sur un dernier vertige

Tes yeux se sont éteints

 

Ton grand corps s’est raidi

Ton souffle s’est terni

Ton âme s’est enfuie

J’ai cerné tes cils de charbon

Avivé ta bouche au fruit de la passion

Peigné, coiffé tes cheveux blonds

Tu as gardé ton costume d’été

Tes  bottines à lacets

J’ai croisé sur ton coeur

Tes longues mains soignées

Noué ta cravate en faveur

Blanchi tes dents, pincé ton nez

J’ai enduit ton visage de cire

Lavé tes lèvres avec du sel

Pour lustrer ton sourire

Nappé tes paupières de miel

Pour retenir le ciel

Dans tes yeux de saphir

Mon pharaon, mon roi

Si beau, si pâle, enfin si froid

Tu es très bien à cet endroit

Au coeur de mon musée

Ma momie embaumée

Mon amour, mon passé.


De mes vieilles conquêtes

Je conserve les oripeaux

Au fond de galeries secrètes Habilement sculptés, repeints

Je les préserve du déclin

Je suis Madame Tussaud

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean