Proie facile

Parfois, tu viens te glisser dans mes draps

t’allonger, te cacher, déranger l’oreiller

hanter mes souvenirs, enfiévrer mon sommeil

faire pleurer mes rêves, réclamer un câlin

appuyer un peu fort ta tête sur mes seins

embrouiller mes pensées

Parfois, tu viens occuper mes journées

ton sourire s’inscrit sur les murs que je longe

aux vitrines croisées, infidèles miroirs 

ton pas rythme mes rêveries, mes songes 

si bien, si fort, que je finis par t’apercevoir

au détour de toutes les rues

Parfois, tu t’invites pour dîner à ma table 

dans le parfum du repas, du bon vin 

j’entends ton désir, ton rire, ta faim

qui salivent sur mes papilles

et tes yeux si bleus qui pétillent

d’un appétit coupable

Parfois, tu t'approches de moi  au réveil 

pour me reprocher de vivre aussi loin 

de t’avoir oublié pendant une seconde

sévère et fâché, tu me grondes

pour un regard, pour un livre relu

une amie retrouvée

9522f47d5989fef271800f7fab08c680.jpg

Parfois, tu viens dans ma vie

comme une ombre, un voleur 

sans t’annoncer, sans prévenir 

tu viens en prédateur 

pour m’emporter, pour m’engloutir

pour que jamais je ne t’oublie

2018