La belle guêpière

René Gruau

Elle attendait dans sa dentelle

Qu’on la retrousse

Elle avait cette demoiselle

Un peu la frousse

Elle se sentait coupable

De faire les 400 coups en douce

De se montrer déraisonnable

Elle craignait de ne pas être belle

D’avoir du noir sur la frimousse

Pour ce rendez-vous à l’hôtel

D’avoir besoin d’un coup de pouce

Pour enlever ses jarretelles

Et appeler à la rescousse

Au moment de monter en selle

Elle comptait sur ses frous-frous

Pour ne pas perdre contenance

Se trouver sans dessus-dessous

Oublier toute convenance

Prendre son pied faire la roue

Perdre le sens de la nuance

Faire d’une pierre deux coups

Il lui fallait un carrousel

Un spectacle peu convenable

Une séance interminable

Dans un concert de décibels

A faire péter les bretelles

Du balconnet indéchirable

Et de la brassière rebelle

 

Elle attendait qu’on la bouscule

Qu’on la secoue qu’on la chahute

Qu’on lui fasse la grande bascule

Le saut de l’ange en parachute

Mais le mouvement du pendule

S'est transformé en uppercut

Pour la pauvre tête de mule

Incrédule

la jolie dentelle s’est retrouvée à la poubelle

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean