(In)finitude

C’est le soir qui tombe mon coeur

et moi qui aimais tant la nuit

voilà qu’elle me fait peur

regarde, ici c’est ma maison

les meubles sont cassés

les rideaux délavés

les tapis glissent sous le pied

même les livres sont usés

je les ai si souvent relu

qu’arrive-t-il à ce que nous aimions ?

les parents sont partis

certains de nos amis aussi

nous n’avons pas senti le temps

passer, il s’est enfui

emportant l’amour avec lui

il n’y a plus grand chose à vivre

je crois que j’ai tout dit

et si ce n’est pas vrai

ça y ressemble tant

je voudrais te sourire

et je n’y parviens plus

c’est l’âge me dis-tu

c’est le temps révolu 

regarde moi, regarde nous

ces taches sur ma peau

ce sont d’anciens chagrins peut-être

ou de vieilles idées 

qui ne veulent pas disparaitre

c’est le poids des années

qui nous fait un fardeau

à courber les épaules et le cou

et tous ces souvenirs

qui perdent la raison 

notre mémoire s’effiloche

quand le soir se rapproche

Oh! mon coeur fier, mon coeur battant

qu’arrive-t-il à ce que nous aimions ?

c'est l’âge qui nous tue

c’est  la vie révolue 

C’est la nuit qui tombe mon coeur

et qui recouvre tout.

2019

© 2018 by catherine etchepare 

  • w-facebook
  • Twitter Clean