Cosmogonie

dc07bd785d683a2c39fde83fae60016f.jpg

Le mistral a fait le ménage

il a chassé tous les nuages

Au bout du grand chariot

ce soir je vois là-haut

notre étoile polaire

lueur échappée du chaos

qui est mon guide, mon repère

quand je suis en terre étrangère

Dans des pays anciens 

où l’air est pur, inaltéré

J’ai vu des ciels si constellés

qu’ils semblaient couverts d’or

et lorsque nous levons les yeux

au firmament pour faire un voeu

la grande clarté qui nous vient

a l'éclat incertain du passé

J’ai connu des ciels si couverts 

de fumée, de poussière

que l’étoile du nord

sous ces voûtes austères

n'est qu'un soleil éteint

dans l'univers sans dieu

où seuls les astres morts 

éclairent nos destins 

Sous un ciel qui n'est pas le nôtre

il y des mondes où j'ai vécu

où un jour je vivrais peut-être

étoile séparée des autres 

comme celles qu'on croit connaître

et qui n'existent pas, ou plus

les lointaines, à tout jamais éteintes

reflets perdus, désormais hors d'atteinte

2018